Histoire de Santorin

L’histoire de Santorin est l’une des plus belles histoires pour la lutte éternelle de l’homme et de la nature. En tant qu’éléments de la nature, où Santorin est fortement associée à l’action des volcans, les habitants de l’île ont, au fil des siècles, trouvé des moyens de survivre et de créer.

histoire de santorin
Les ruines de l’ancienne Thera, en haut de la montagne Mesa Vouno, témoins de l’histoire riche de l’île.

🧿 Introduction

Depuis les éruptions volcaniques des temps anciens, qui ont lié l’île de Santorin au mythe de l’Atlantide perdue, jusqu’aux récents tremblements de terre, l’histoire de l’île est directement liée au sol “agité” et aux volcans.

L’ancienne et la nouvelle île kameni, les deux îles tranquilles qui dominent l’archipel de Santorin, ont façonné l’histoire de l’île avec les habitants. Les habitants de Santorin ont appris à survivre et ont créé des civilisations malgré l’adversité et les défis.

Chaque couche du sol volcanique de la caldeira a sa propre histoire. Chaque coin de l’île révèle un aspect différent de l’histoire de l’île. Depuis le peuplement préhistorique d’Akrotiri au sommet de Mesa Vouno et les ruines de l’ancienne Thira, en passant par les manoirs du XVIIIe siècle de Mesaria et les vignobles, Santorin et ses habitants ne se sont jamais découragés. Ils n’ont pas abandonné ou cessé de rendre l’histoire de cette île unique au monde.

🧿 Santorin dans la mythologie

D’innombrables mythes sont liés à la naissance et à l’évolution de l’île de Santorin, comme le mythe de Deucalion, qui a survécu au cataclysme que Zeus a provoqué pour punir le peuple, et a trouvé refuge à Santorin.

Un autre mythe dit que la réaction de colère de Neptune après avoir perdu la compétition avec Athéna pour la protection d’Athènes, a provoqué une tempête de mer qui a inondé l’Attique et a atteint Santorin.

Une autre légende dit que lorsque Santorin est apparue de la mer, elle avait une forme ronde ce qui lui a valu à l’époque le nom de Stroggili, qui signifie rond.

Les découvertes faites à Akrotiri témoignent du développement d’une ville entièrement organisée qui a prospéré au cours du troisième millénaire avant J.-C. et qui a été détruite par l’éruption volcanique.

🧿 Un événement explosif

L’événement qui a changé l’histoire de l’île et qui a joué un rôle majeur dans le cours de l’histoire de la Méditerranée est la grande éruption de la fin de l’âge de bronze (vers 1600 avant JC) qui a en fait détruit complètement l’île.

Trois voies de terre, trois îles différentes se sont produites : Santorin, Palea Kameni et Thirassia, créant ainsi une caldeira unique.

Les récentes découvertes du professeur Walter Friedrich, basées sur son étude des branches d’olivier enterrées dans la lave, ont révélé que l’éruption du volcan n’a aucun lien avec la destruction de la civilisation minoenne.

Peu importe le moment où l’éruption volcanique s’est produite, Santorin commence à réécrire son histoire et a gardé de nombreux secrets dans ses terres.

Parmi les nombreux conquérants présents sur l’île, les Phéniciens et les Doriens ont été enchantés par la beauté des lieux, mais ce sont les Spartiates qui ont appelé et nommé pour la première fois l’île Thira en l’honneur de leur chef lorsqu’ils se sont installés sur l’île au 8ème siècle avant JC.

🧿 À l’époque de Byzance

À l’époque romaine, rien n’est consigné à Santorin. A l’époque byzantine par contre, l’île a adopté la foi chrétienne. Son propre évêque a été nommé et a organisé sa propre église chrétienne.

Après la chute de Constantinople, l’île a été conquise par les Vénitiens, qui l’ont nommée Santorin d’après l’église de Santa Irene, à Perissa.

En 1207, Santorin faisait partie du duché de Naxos et ce jusqu’en 1579. Elle est ensuite passée aux mains des Ottomans, bien que les Santorins aient réussi à s’en remettre pendant une courte période, mais ont ensuite perdu à nouveau leur liberté.

Comme les Ottomans occupaient l’île, elle avait encore une autonomie partielle. Il a même élu un représentant qui s’est adressé aux autorités turques pour Santorin.

L’île a rejoint la Grèce en 1830 avec la signature du protocole de Londres.

🧿 L’île aujourd’hui

Au XVIIIe siècle, Santorin a connu une forte croissance due principalement à l’exportation de vin. Le Vinsanto a atteint la Russie et les Santorins sont devenus une grande puissance navale. Le glamour de l’époque s’était exprimé dans les splendides demeures disséminées dans l’île.

En 1956, le tremblement de terre a causé d’importants dommages à l’île. Il a aussi changé une fois de plus le cours de la vie de l’île et de ses habitants. De nombreux habitants ont d’ailleurs quitté l’île.

Après les années 1970, Santorin est devenue célèbre dans le monde entier pour son paysage unique. L’île et a connu une croissance rapide, jusqu’à devenir aujourd’hui une destination touristique de premier plan dans le monde.

🧿 Témoins de l’histoire de Santorin

L’histoire préhistorique de Santorin :

  • Les ruines préhistorique d’Akrotiri
  • Le musée de la préhistoire de Fira
  • Le centre de conférence Petros Nomikos, avec des illustrations en 3D des fresques trouvées à Akrotiri.

La période antique et romaine :

  • L’ancienne Thira, à Kamari
  • Le musée archéologique de Fira

La période byzantine :

  • L’église de la Panagia Episkopi, à Mesa Gonia
  • L’église de la Panagia Mesani, à Emporio
  • Le monastère du prophète Elias, dans le village de Pyrgos.

Les hôtels particuliers du XVIIIe siècle :

  • Le manoir d’Argyros à Messaria est le seul manoir de l’île ouvert au public.
  • Megaro Gkyzi à Fira couvre l’histoire de l’île du 16ème au 18ème siècle.

L’histoire populaire/rurale :

  • Le musée folklorique de Manolis Lignos à Kontochori, à Fira
  • Les usines de tomates et les moulins à vent de Gavrilis, à Emporio.

L’histoire du vin :

  • Le musée du vin de Koutsogiannopoulos.
histoire de santorin

L’histoire du sol de Santorin :

  • Le musée des minéraux et des fossiles de Perissa.

Les églises importantes :

  • La plus grande église se trouve à Perissa, appelée Timios Stauros à la limite du village.
  • Santa Irene, sur le versant de la Mesa Vouno du côté de Perissa
  • La cathédrale de Fira
  • L’église de Panagia Trypa, à Vothonas

Découvrez également nos articles 

Monolithos, Santorin

Megalochori, Santorin

Perivolos, Santorin

Faire de la plongée à Santorin

Randonnée à Santorin

Le téléphérique de Santorin

Location de quad à Santorin

Location de Scooter à Santorin

Comment se rendre de Athènes à Santorin

Comment se rendre de Héraklion à Santorin

Comment se rendre de Santorin à Milos

Comment se rendre de Santorin à Paros

Comment se rendre du Pirée à Santorin

Comment de rendre de Mykonos à Santorin

Comment se rendre de Santorin à Amorgos

Comment se rendre de Thessalonique à Santorin

close

PRÊT A PARTIR?

SOUSCRIVEZ A
MA LISTE SECRETE
POUR DES VACANCES
REUSSIES A SANTORIN